chainehumaine.org
Accueil du site > 11 mars 2012 : chaîne humaine Lyon-Avignon > Revue de presse et journaux TV > Le "projet fou" des anti-nucléaires : une chaîne humaine entre Lyon et (...)

France Info

Le "projet fou" des anti-nucléaires : une chaîne humaine entre Lyon et Avignon

La vallée du Rhône est la zone la plus nucléarisée d’Europe, c’est donc un lieu symbolique choisi par les associations pour organiser une chaîne humaine de 235 km ce dimanche, date anniversaire de l’accident de Fukushima.

La chaîne humaine devrait relier Lyon à Avignon et quelques 10.000 personnes se seraient déjà inscrites dans toute la France. Le tracé n’est pas laissé au hasard, car dans cette région, les habitants sont "tous à 30 km d’une centrale", selon Chrisitne Hasse, de l’association Réaction en chaîne humaine :

"Avec ses 14 réacteurs, c’est la région la plus nucléarisée d’ Europe."

Les manifestants ont prévu de se prendre par la main le long de la Nationale 7. Ils pourront partir de l’un des 128 départs groupés prévus dans tout le pays. Les soixante points de ralliement de Lyon à Avignon sont détaillés par taux de remplissage pour permettre une meilleure répartition des participants.

La grande inconnue reste le nombre d’habitants de la Vallée du Rhône susceptibles de joindre la chaîne.

Les soutiens à la chaîne sont nombreux : outre Sortir du nucléaire, Attac, Sud-Rail, Agir pour l’environnement, France Libertés, Greenpeace, Les amis de la terre, Cap 21, Écologie sans frontière, EELV, NPA, et le Parti de gauche entre autres on rejoint le mouvement.

Corinne Lepage et Eva Joly participeront même à a conférence de presse prévue à Montélimar dimanche midi. Stephane Hessel a également apporté son soutien à la manifestation.

Des chaîne humaines à moindre échelle ont déjà été organisées depuis un an dans la vallée du Rhône, réunissant quelques centaines de personnes, selon les organisateurs :

"C’est en descendant dans la rue, en se mobilisant par dizaines de milliers que les Allemands ont obtenu une décision de sortir du nucléaire d’ici à 2022."

Les héritiers de Boris Vian ont accepté de prêter la chanson Le Déserteur pour l’occasion, que les manifestants vont chanter en la détournant sous le titre "Déserter le nucléaire".

http://www.franceinfo.fr/environnem...

Soutenir par un don